Devenir canal des nouvelles énergies

Devenir canal des nouvelles énergies

Le premier livre sur l’énergie cristalline

de François Constanty

Mon dernier post présentait le livre «  Guérison Pranique » de Choa Cok Sui comme étant un « manuel » pratique d’initiation à la guérison via le Prana. Aujourd’hui, je vous présente ce livre :

Je trouve intéressant de comparer ces deux livres aux approches différentes mais avec le même objectif : apporter un mieux-être aux autres.

L’auteur :

François Constanty, est un magnétiseur qui se présente comme un canal des nouvelles énergies. Son hypersensibilité lui a montré le chemin à prendre. Passé la quarantaine, il se consacre entièrement à la diffusion des nouvelles énergies au travers de stages, d’ateliers et de séances de groupes.

Présentation :

L’auteur commence par expliquer comment ressentir l’énergie cristalline grâce à deux petits exercices faciles à faire avec ces mains. Il questionne le lecteur sur son ressenti, comment il l’exprimerait. Il soulève l’éternelle question sur la reconnaissance scientifique de l’énergie vitale :

  • elle est non mesurable,
  • elle est non quantifiable
  • elle n’est pas reconnue par la science.

Les savants ni voient qu’une croyance archaïque et populaire, un concept flou et pas sérieux classé au rayon ésotérisme.

Je ferai un post sur ce sujet car il est d’actualité et ne date pas d’hier….

Ensuite il présente ce qu’est, pour lui, une séance type et l’attitude a avoir pour la mener à bien. La clé de la réussite est la simplicité :

  • pas de protocole,
  • pas de rituel,
  • pas de geste technique contrairement au Maître Choa Cok Sui.
  • On reçoit autant que ce que l’on donne.
  • Ce sont les énergies qui s’adaptent à la personne et son contexte.

C’est l’éloge du « laisser-faire » :

  • pas de protocole,
  • pas de manipulation contrairement aux guérisseurs à l’ancienne,
  • pas d’outils ( pendules, tests musculaires, sensibilité des mains, intuition,…).
  • faire acte d’humilité en acceptant qu’une intelligence bienveillante sache mieux ce qu’il faut faire que vous pour votre propre bien et celui de la personne qui reçoit la séance.

La culture de la peur est bel et bien enracinée chez les guérisseurs et engendre tout un folklore autour de la protection. Pour lui, et je suis de son avis, il n’y a aucune raison de se protéger si notre intention est claire et que notre cœur est pur. Si le guérisseur a besoin d’objets de rituels pour se sentir protéger c’est qu’il doute de sa pratique et qu’il n’est pas sûr de lui. Nous savons bien que le doute est notre pire ennemi dans notre pratique. Pour avoir confiance en ce que l’on fait, il faut pratiquer régilièrement et il n’est pas utile d’attendre de tout connaître sur le fonctionnement des énergies pour s’en servir. En séances, les réactions ( musculaires, chaud/froid, picotements, …) des patients attestent qu’il se passe quelque chose de fort et de positif.

L’effet Maharishi :

Maharishi Mahesh yogi, maître spirituel indien fondateur du mouvement de méditation transcendantale.

  • reconnexion axiatonale
  • la théorie du centième singe
  • concept de résonnance morphique de Rupert Sheldrake

L’auteur nous fait part de sa première rencontre avec l’énergie cristalline et sa conclusion sur ce qu’elle est :

  • énergie de guérison et de transformation
  • favorise l’ouverture du cœur, la paix de l’esprit et la joie
  • rend plus serein et plus vivant
  • réveille notre créativité et fait rayonner notre être intérieur
  • est en parfaite résonnance avec l’énergie de la Kundalini
  • sa pureté et sa vibration très élevée la rendent plus puissante que les autres énergies disponibles ( Reïki ou énergie de la reconnexion ).
  • purifie notre corps cristallin ( corps de lumière ).

Ensuite l’auteur fait un chapitre autobiographique de son enfance à aujourd’hui. Cela permet de mieux cerner sa personnalité et de visualiser son chemin de vie.

Il conclue en écrivant que nous sommes tous connectés aux grilles terrestres. Il ne parle pas des réseaux Hartmann ou Curry mais de « grilles cristallines ». Est-ce la même chose ? Et que nous sommes connectés les uns aux autres. Ces nouvelles énergies sont là pour nous soutenir sur notre chemin de vie et de libération.

Conclusion :

Pour moi les deux approches ( celle de Choa Cok Sui et celle de François Constanty ) sont intéressantes et compatibles. Personnellement, lors de mes soins je pratique les deux approches. Cela dépend du contexte, de la demande et de la personne en face de moi ou sur la photo. Je confirme que la simplicité et l’intention sont les clés de la réussite vers le mieux être. L’éloge du « laisser-faire » permet une détente complète à la fois pour la personne qui donne et pour celle qui reçoit. Je pense que la pratique de la méditation, du yoga et de la respiration en pleine conscience permettent d’arriver à cet état de relâchement. Il faut essayer !! En tout cas ce livre est très agréable à lire de par sa fraîcheur sur le sujet. Je le recommande vivement.

A bientôt sur ce blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *